top of page
  • Photo du rédacteurAMOTO

Rencontre avec Steve METSATEDEM - Photographe & partenaire de notre Club d’Orgères


Steve a 40 ans. Il est photographe et à son compte. Nous nous sommes rencontrés le jeudi 14 mars à 16h00 dans son bureau de Laillé.


Après un Bac Pro Electricité et son entrée dans la vie active dans cette branche, Steve se rend vite compte que ce ne sera pas la voie qui lui conviendra. A l’aise dans ses relations avec les autres, il se lance alors dans le commerce et travaille chez Maison du Monde à Cap Malo, puis à la FNAC et encore chez BOUYGUES Télécom pendant 8 ans. Ses débuts en photo il les fait lors de soirées dans les bars de nuit, les discothèques de Rennes où il fait des reportages pour un portail événementiel, Tillate.com, aujourd’hui disparu. Il suit également des cours aux Beaux-Arts sur l’histoire de la photo, mais Steve se définit clairement comme un réel autodidacte !! Il me dit avoir le souvenir de sa première « vraie photo » à l’âge de 16 ans. La photo a inconsciemment toujours fait partie de son quotidien, notamment dans sa famille qui lui a laissé de nombreux souvenirs.


Ce qui lui plait dans son métier : Les souvenirs qu’il peut laisser, qu’il peut partager un peu comme la transmission d’un héritage de moments heureux. Une bien belle mission !!

Parlons de sa société :

Installé sur la commune d’Orgères depuis 7 ans où il est arrivé après y avoir construit sa maison. Steve a un bureau et un studio dans un bâtiment de coworking. C’est là qu’il me reçoit.

Je lui demande d’où vient le nom « CrazyGrapher ». Il m’explique qu’à l’époque où il a commencé à faire de la photo, il sortait toutes les semaines, en soirées du jeudi au dimanche dans les bars et boites ; une vie un peu folle (Crazy) et amoureux de graphismes et de dessins, ce surnom CrazyGrapher lui a été donné par ses potes du moment et il l’a conservé en souvenir de ses débuts et ça lui va bien !

Spécificité CrazyGrapher :

Il y a-t-il un Style CrazyGrapher ? Steve m’explique qu’il aime beaucoup travailler le noir et blanc et jouer avec les contrastes.

Ce qui définit Steve : Sa personnalité dans son travail, il n’est jamais trop sérieux ou plutôt il dit être sérieux tout en « déconnant ». Vous l’aurez compris, avec Steve on travaille toujours et obligatoirement dans la bonne humeur ! Ce n’est pas une figure qu’il s’impose, il est comme ça, c’est son crédo !

 

Ce qu’il cherche à transmettre : Laisser une trace, un souvenir, une mémoire ! Chaque époque de la vie d’une personne mérite d’être immortalisée par de belles photos, mais Steve m’explique que certaines étapes d’une vie sont plus photographiées que d’autres : Les enfants en bas âges, les évènements familiaux, les mariages, et que d’autres étapes le sont moins comme l’adolescence par exemple. Ce sont peut-être des pistes de travail… car des périodes importantes dans une vie.

 

C’est quoi une photo réussie ? : Steve me répond que c’est une photo qui interpelle celui qui la regarde, dans le bon sens comme dans le mauvais, même si cela peut être subjectif puisque la photo reste un art. Une photo réussie est une photo qui parle à la personne qui la regarde, qui évoque quelque chose, qui réveille des sentiments, et c’est tout le travail du photographe d’aller chercher cela ! Il ne doit pas, non plus, se laisser dépasser par la technique qui peut parfois masquer l’essentiel…


Quelles sont les différentes activités de CrazyGrapher :

·       Mariages, (c’est la grosse partie de son activité)

·       Photos de Familles et entreprises

·       Evénements familiaux

·       Portraits

·       Récemment Photos d’identité



Je demande à Steve dans quelle activité il se sent le meilleur, ce à quoi il me répond le Mariage car c’est un évènement festif, remplit d’émotions, d’amour partagé en famille. Il y a toujours de belles histoires à raconter et les photos sont un magnifique vecteur et remplissent bien cette mission dès lors que l’ambiance est là, que la confiance est instaurée entre les mariés et le photographe, et ce point essentiel Steve le maitrise admirablement bien !

Comment se déroule un shooting avec Steve ?

Il prend l’exemple d’une séance photos pour une famille. Après un premier échange souvent au téléphone, Steve envoi un questionnaire pour préparer au mieux la séance, notamment concernant la touche vestimentaire pour de beaux coordonnés… Vient ensuite la séance photo qui dure généralement 1 heure en prises de vues. Le travail de Steve consiste ensuite à visionner toutes les photos et faire une sélection des meilleurs clichés pour impressions. Ils seront ensuite confiés aux clients.


Comment les clients peuvent te joindre ?

Via les réseaux sociaux, et notamment Instagram qui fonctionne très bien. Steve y partage régulièrement des mini reportages vidéo sur ses shootings mariages… Ça donne envie ! On peut aussi joindre Steve par le biais de son site internet et son formulaire de contact, et bien sûr par téléphone.

A noter que Steve est équipé d’un drone pro qui permet de prendre évidemment des photos aériennes et plus spécifiquement des photos de groupe. Cette prestation est incluse dans l’offre globale.

Je demande à Steve combien, et en moyenne, il fait de photos lors d’un reportage de mariage. Il me répond que cela peut varier, mais c’est assez souvent de l’ordre de 3000 clichés… Toutes les photos sont ensuite visionnées, et retravaillées puisque Steve utilise le format d’image RAW.

Pour info : Un fichier RAW contient les données brutes du capteur et les paramètres nécessaires à la transformation en fichier image visible sur écran. Le fichier est plus volumineux que celui au format JPEG, servant le plus souvent à la communication des images, mais il n'a pas subi de transformations irréversibles, ce qui permet de retravailler sans dommage.

Après avoir retravaillé les photos, une sélection est faite, là aussi, et généralement Steve livre aux mariés (en moyenne) entre 400 et 600 photos dans un délai d’un mois. Délai qui convient bien aux semaines qui suivent un mariage. Un choix sera ensuite fait pour une édition au format album. Bien évidemment les photos « coups de cœur » sont ajoutées !


Matériel :

Je demande à Steve avec quel matériel il travaille.

·       Un boîtier numérique Canon EOS 5D Mark III


·       Trois objectifs :  Un 24/70mm – un téléobjectif 70/200mm – un 50mm focale fixe.

Communication :

·       Site Internet : La vitrine du travail de Steve. C’est lui qui en assure l’actualisation et les mises à jour des nouvelles photos. Les clients peuvent consulter leurs fichiers grâce à des codes d’accès que leur communique Steve.

·       Réseaux sociaux : Facebook / Instagram

·       Salon : Steve participe à chaque édition du Salon du Mariage à Rennes, et c’est satisfaisant.

·       Expo Photos : Steve m’explique en avoir fait une il y a 10 ans alors qu’il n’était pas encore installé dans un bar de Rennes, le Scoop. L’expo a duré 1 mois, juste pour le plaisir… Il a également participé à une expo photos sur 5 panneaux de la commune d’Orgères

·       Steve mène aussi des opérations « Mini séances à Noël ». Il va réfléchir sur des actions fêtes des Pères – fêtes des Mères – et autres

 

Préférences :

·       Numérique ou argentique ? Steve préfère le numérique. Le coût des photos est moindre.

·       Noir et blanc ou couleurs ? La réponse à cette question tombe sous le sens = Noir et blanc !

·       Photos studio ou extérieures ? Steve préfère travailler en extérieur mais trouve aussi de l’intérêt aux photos studio. Il a d’ailleurs tout ce qu’il faut pour faire de belles photos dans son studio à Laillé



Un exemple de ce que sait faire Steve en studio avec le bureau AMOTO :



·       Portrait ou photo de groupe ? Portrait à cause de la proximité. L’idée de Steve est de faire percevoir le positif dans un portrait, faire ressortir une image constructive et rassurante du modèle, certaines personnes n’aimant pas se voir en photo…

 

Questions diverses à Steve :

·       Quel est ton meilleur modèle : Steve me répond : « Ma fille de 2 ans ».

·       Quel est ton meilleur souvenir photo ? Ma rencontre avec Oxmo PUCCINO, un rappeur franco-malien dont je suis fan et qui passait sur Rennes. Je l’ai contacté au culot sur son réseau social. Son imprésario m’a appelé et j’ai pu passer la soirée en sa compagnie et prendre des photos.



·       Quel est ton plus mauvais souvenir photo ? Un mariage ou l’ambiance, le feeling n’était pas au rendez-vous, et même si le travail a été fait avec sérieux le rendu ne fut pas satisfaisant…

·       Quelles photos rêves-tu de faire ? Les cerisiers en fleurs au Japon – quelques clichés sur la Route 66…

·       Quelles photos refuserais-tu de faire ? Ce qui ne me parle pas, qui ne m’accroche pas !

·       As-tu un rêve, un projet professionnel ? Ouvrir un studio photo dans le bourg d’Orgères ! L’idée est lancée auprès de la Mairie, puisque les médecins vont quitter le local qu’ils occupent actuellement pour rejoindre la maison de santé qui se construit. La faisabilité est à l’étude…

·       Relations avec tes confrères ?  Elles sont très bonnes notamment avec Céline DUFOUR, également photographe sur Orgères.

·       Tu fais partie de LEO, l’association qui regroupe Les Entrepreneurs d’Orgères, quels en sont les bénéfices ? « C’est important d’être bien intégré dans le tissu économique de ma commune, d’en connaitre les acteurs, et de faire de nouvelles connaissances. Cela m’a permis de travailler notamment avec l’école et prendre des photos scolaires ».


Enfin, et pour parler de moto, connais-tu un peu ce monde ? Ce à quoi Steve me répond par la négative.

As-tu déjà fait de la moto ? « Non »

As-tu déjà eu un 2 roues ? « Non, juste un vélo… »

Quand passes-tu ton permis ? Rires… « J’y ai pensé à un moment m’avoue Steve. Peut-être que lorsque les enfants seront plus grands, je franchirai le pas ! »


Nous nous quittons après 1h30 d’un sympathique échange. Steve est une personne attachante, passionnée qui partage des valeurs humaines sincères et profondes.

Faites-lui confiance et laissez vous porter par sa bonne humeur contagieuse, son professionnalisme et son envie d’immortaliser vos plus beaux moments de vie ! Un vrai challenge qu’il saura relever, j’en suis intimement convaincu !


Merci Steve pour le temps que tu m’as accordé ; comme tu l’as dit :« C’était bien cool ! »


Pour contacter Steve CRAZYGRAPHER : Bureau et studio 5 rue de la Plaine à Laillé.

Facebook : Facebook

Phone : 06 62 79 31 94



251 vues0 commentaire

Comments


bottom of page