top of page
  • Photo du rédacteurAMOTO

La Valou’s Day, notre Balade du dimanche 30 juin

Aujourd’hui c’était la Valou’s Day, entendez une journée préparée et organisée par une de nos adhérentes Valérie.


Le programme de la journée était resté confidentiel afin de garder les surprises intactes.

Rendez-vous était donné aux 23 membres inscrits à 08h45 à Orgères pour un départ à 09h00.



Nous quittons notre commune à l’heure et nous dirigeons vers Bourgbarré, puis Saint-Armel, Janzé et direction Tresbœuf pour rejoindre Thourie puis Ercé-en-Lamée, Saint-Sulpice-des-Landes et enfin arrivée à notre premier arrêt « Les Vergers d’Ysabeau » à la Noë-Blanche. Une Cidrerie tenue par Isabelle qui nous accueille avec un grand sourire.



Il est 10h20 lorsque notre groupe pénètre dans le bâtiment.

Isabelle nous souhaite la bienvenue en ce dimanche, heureuse d’accueillir des visiteurs et de faire découvrir son métier, sa passion. Après avoir été conseillère cidricole pendant une quinzaine d’année au sein de grands groupes, elle a fait le choix, en 2008, de s’installer comme Cidricultrice à La Noë-Blanche. Isabelle a fait l’acquisition d’un verger qui était sous les ronces… Planté en 1970, ce verger est l’ancien verger conservatoire de la cidrerie de Messac. Riche d’une vingtaine de variétés rares plutôt acidulée.

Isabelle nous explique longuement sa production labélisée Bio : La récolte, le broyage, le pressage, la mise en bouteille. A noter que le cidre produit par Isabelle l’est sans ajout de CO2 et sans sulfite ce qui lui confère un gout authentique pour le plus grand bonheur de nos papilles et de notre santé.

Nous passons ensuite à une sympathique dégustation : Cidre brut et jus de pomme, préparée par Isabelle et son mari, caviste de son état. Des passionnés ! Nous demandons avant de quitter nos hôtes l’histoire du nom « Les Vergers d’Ysabeau » Isabelle nous explique  « la légende raconte qu’à quelques pas d’ici, Anne de Bretagne et sa sœur Ysabeau venaient séjourner au Manoir de Branfeul, pour se reposer au bord du Lac. J’aime à penser qu’elles sont passées sur nos terres et ont gouté au cidre produit à l’époque ».

Diaporama ci-dessous :


Nous reprenons ensuite nos motos pour rejoindre la petite commune de Teillay ou habite notre amie Valou, adjointe au Maire à la Culture et au Tourisme. Autant dire qu’elle connait bien le lieu !

Nous nous rendons sur le site de la Chapelle St Eustache pour notre pique-nique. L’endroit est bucolique, la météo est belle, la petite troupe en profite avec délectation !

Diaporama ci-dessous :


Il est 14h00, après avoir fait place nette, nous quittons l’endroit et quelques kilomètres plus loin empruntons un chemin forestier sur quelques centaines de mètres pour aller découvrir « La Tombe à la Fille ». La légende raconte que, pendant la Révolution, les gardes nationaux de Bain de Bretagne, prévenus par une jeune femme du pays, surprirent et massacrèrent une troupe de Chouans qui se cachaient dans la forêt. La jeune femme, nommée « Marie Martin », fut arrêtée peu après, pour être ensuite torturée et enterrée en ce lieu. On l’invoque sous le nom de Sainte Pataude, à cause du sobriquet de Pataud sous lequel étaient désignés les républicains. Les offrandes et les prières ont commencé immédiatement, le clergé ignorant ces pèlerinages. 

Parmi les vertus qui lui sont conférées, on cite celles de délivrer de la fièvre, de la stérilité, de la paralysie ou celle de guérir les enfants qui ne peuvent marcher. En témoignent toutes les offrandes de fleurs, de vêtements, de chaussures d’enfants et d’autres objets hétéroclites déposés sur la tombe, posés sur les buissons environnants ou sur un fil tendu. Un lieu étonnant…

Diaporama ci-dessous :


14h30, nous sortons du chemin et nous dirigeons vers les Mines de La Brutz, où Valou nous a organisé une visite.

A 15h00, nous sommes accueillis par le Président de l’Association qui gère et fait vivre le lieu avec une équipe de bénévoles. Un homme érudit, passionné d’histoire, et de l’histoire de la Mine de laquelle les hommes extrayaient du minerai de fer et qui a marqué la première moitié de notre siècle avant que cette activité ne cesse en 1950. Un endroit où le temps s’est arrêté, où les machines ont coupé leurs moteurs, où les galeries se sont refermées laissant la place à l’eau qui s’y est engouffrée.

Une petite balade en train de la mine, puis une découverte du carreau à pied au cours de laquelle nous pénétrons dans une galerie et dérangeons une colonie de chauves-souris...

Une belle découverte très intéressante nous rappelant la difficile vie de ces mineurs !

Diaporama ci-dessous :


Il est 17h00, et nous décidons d’aller prendre un rafraichissement avant de nous quitter. Valou ayant repéré un bar ouvert en ce dimanche à Rougé, non loin de là.



Boissons sirotées, nous quittons Valou qui va rejoindre Teillay. Toute la troupe la remercie chaleureusement pour l’organisation de cette belle journée de découvertes !! C’était Topissime !! MERCI VALOU !!

Retour sur Orgères sans encombre avec quelques petites gouttes qui ne nous mouillent même pas !

Encore une jolie balade ; 165km parcourus en mode tranquille sur les petites routes du sud de l’Ille et Vilaine. On adore chez AMOTO !!





175 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page