top of page
  • Photo du rédacteurAMOTO

AMOTO à l’Enduropale du Touquet, du vendredi 02 au dimanche 04 février 2024

Dernière mise à jour : 7 févr.



Avant de parler de notre weekend sur cette course mythique…


Un peu d’info et d’histoire :

L’Enduro du Touquet est une course de moto sur sable qui se déroule sur deux communes : Le Touquet-Paris-Plage et Stella-Plage (Cucq). Ces deux communes se situent sur la Côte d’Opale dans le Pas de Calais (62).

Crée en 1975 par le pilote Thierry SABINE, alors attaché de presse du Touquet, la première course aligne 286 participants… Elle a lieu chaque année fin janvier / début février et attire des milliers de participants, professionnels et amateurs et des spectateurs du monde entier. C’est la plus grande course sur sable au monde !


Le parcours est spécialement conçu et préparé sur plus de 13 kilomètres de dunes et de sable. Les courses ont lieu à marée basse, libérant ainsi une longue ligne droite sur le littoral.

 L’Enduro du Touquet est connu pour sa difficulté et ses conditions météorologiques imprévisibles, la course se déroulant souvent dans des conditions froides et humides. Les participants doivent être en bonne forme physique, et mentalement préparés à gérer une course exigeante.

Quelques Chiffres :

22 nations représentées :

Allemagne, Argentine, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, France, Grande-Bretagne, Italie, Irlande, Israël, Koweït, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Sénégal, Suède, Suisse

77 départements français représentés

Plus de 2600 pilotes engagés cette année

5 courses pendant le weekend :

  • L’Enduropale :  Le grand classique du weekend. 1300 participants ! Cette course de 3 heures est à la fois la finale du Championnat de France des Sables et la première manche de la toute jeune (2023) Coupe du Monde de course sur sable qui compte 6 courses : 2 en France / 1 en Argentine / 1 en Grande Bretagne / 1 en Italie / 1 au Portugal

  • L’Enduro Vintage : Crée en 2015 à l’occasion du 40ème anniversaire, cette course s’adresse aux amateurs de vieilles motos => avant 1996 (incluses). 700 participants

  • Le Quaduro : La seule course du weekend à accueillir des 4 roues. Les pilotes peuvent y participer dès 15 ans. 363 participants

  • Enduropale Junior : Ouverte aux pilotes de 13 à 17 ans, elle est l’antichambre du grand classique. 189 participants

  • Enduropale Espoir : Ouverte aux pilotes de 11 à 15 ans, elle permet aux jeunes de s’essayer à une course sur sable. 112 participants

Côté public : 600 000 personnes sont venues assister aux courses en 2023, engouement...

1200 policiers, gendarmes et militaires assurent la sécurité sur le site

170 bénévoles de la Protection Civile appuyés par une hélicoptère Dragon présents, en soutien du dispositif des Pompiers.

6000 assistants complètent le dispositif…

Le personnel de la Mairie du Touquet largement mis à contribution sur cet évènement


Vous l’avez donc compris à la lecture de ces quelques chiffres, l’Enduropale du Touquet est une énorme machine qui fonctionne depuis presque 50 ans.

 

Et c’est un peu pour tout cela que 5 membres de notre Moto Club ont décidé de se rendre au Touquet.

Vendredi 2 février :

Partis le matin dès 08h30, nous avons avalé les quelques 500km pour rejoindre, dans un premier temps Berck-sur-Mer pour prendre possession de notre logement pour les 3 jours. Une fois installés, nous repartons direction Le Touquet-Paris-Plage. Puis découverte à pied de cette charmante cité balnéaire où nous sentons la ferveur monter. Nous prenons nos marques, nous renseignons sur les horaires, l’organisation de la manifestation à l’office de Tourisme.

L’horaire auquel nous avons rejoint notre destination ne nous a malheureusement pas permis d’assister à la course d’ouverture du weekend, la Vintage, qui partait dès 14h00. Mais nous nous sommes informés du classement :

C’est le vendéen David HERBRETEAU sur une Honda de 1991 qui a brillé durant cette course longue d’une heure. Il devance Tom PAGES et Arnaud DEMEESTER, septuple vainqueur de l’Enduro. 

Un podium 100% français ! A noter au passage qu’un autre pilote français très en vue en ce moment, Adrien VAN BEVEREN (Honda) 3ème du Dakar 2024 termine à la 12ème place alors qu’il était second et que sa mécanique lui a fait des misères… Nous le reverrons plus tard lors d’une dédicace chez Honda


Dans la course… Une superbe vidéo complétement dingue et immersive réalisée lors de la course Vintage du vendredi pour vivre l’épreuve comme si vous y étiez !!


Après la course, les engins de chantier se remettent au travail afin de préparer le circuit pour les courses du lendemain. Nous parcourons le village installé en bord de mer où sont présents en nombre constructeurs / accessoiristes / boutique officielle / Food trucks / etc. Beaucoup de monde !

Diaporama à suivre :




Samedi 3 février :

Après un bon p’tit déj, nous retournons au Touquet. Une fois arrivés, nous pénétrons dans le Palais des Congrès qui abritent des motos qui seront mises en vente lors d’enchères, le soir à 18h00.

Diaporama à suivre :



Puis, nous nous rendons sur le bord de mer pour assister à l’Enduropale Juniors. 1h30 de course durant laquelle les bagarres font rages !

Le Podium : La course est finalement remportée par le jeune français et très prometteur Mathis VALIN (Kawasaki), Champion du Monde junior en 125cc. Le second, est Damien KNUIMAN (GasGas) et Paolo MASCHIO (Kawasaki) complète le podium.



Il est l’heure de déjeuner, et il ne fait pas bien chaud… Alors une fricadelle-frites s’impose, et c’est à la « Friterie des Tuches » que nous nous ravitaillons. Nous n’en garderons pas un souvenir impérissable, mais bon, ça cale !

Il est 13h30, et la Quaduro s’élance. Plus de 300 quads (de tous types) au départ, et ça gronde sévère !!

Nous longeons à nouveau le circuit pour observer les pilotes. Là aussi de belles bagarres et empoignades au fil des tours, mais le spectacle est moins haletant et spectaculaire qu’en moto…

Le Podium : C’est le Belge Randy NAVEAUX (Yamaha) qui, à 27 ans, remporte l’épreuve pour la 4ème fois consécutive, devant l'Aubois Antoine CHEURLIN et le Nordiste Jérémy FORESTIER



Nous quittons la plage et retournons vers le centre-ville pour aller boire une Jupiler … En chemin, nous découvrons (avec plaisir) la Yamaha du vainqueur de l’édition 2023 Todd KELLETT, bichonnée par le Staff de l’écurie… Un candidat au podium pour la course du lendemain !  Un petit tour ensuite au Parc Fermé où les pilotes, un à un, viennent déposer leurs machines qui seront sous bonne garde toute la nuit. Impressionnant toutes ces motos sur les différents parkings mitoyens qu’elles quitteront en convoi le lendemain matin pour rejoindre le départ.

Nous rentrons ensuite à notre location pour un reprendre des calories avec un petit apéro !


Diaporama à suivre :



Dimanche 4 février :

Nous rejoignons le Touquet. Impossible de se garer proche de l’évènement tant il y a du monde. Le centre-ville est bouclé et nous laissons notre véhicule à 4 km de la plage. Une bonne marche matinale nous fait du bien. Le vent est toujours présent et ne chasse pas la grisaille… Sandwiches achetés pour éviter la queue à l’heure du déjeuner, nous prenons une petite viennoiserie et un café à La Firme, un bar d’ambiance que nous avons découvert la veille et où bizarrement, il n’y a pas trop de monde. Puis nous retournons au parc fermé pour assister à la sortie des motos derrière les véhicules de l’organisation. Un long moment d’attente dans la fraicheur et le vent récompensé par un impressionnant cortège qui s’ébroue avec force et bruit dès que le GO des organisateurs est donné ! Effet Waouh garanti !!!!!!!!!!!!!!!


Diaporama à suivre :



Attention ça met du gazzz !!


Nous filons sur la plage car le départ va rapidement être donné par la direction de course.


Le Grand Circuit en détail :


La foule amassée et compacte ne permet guère de voir le lâcher des motos dans de bonnes conditions. Heureusement des écrans géants nous permettent d’assister au départ. Là aussi impressionnant de voir ces vagues de motos partir à fond dans la longue ligne droite de 6km. Nous nous déplaçons pour tenter de voir certains passages de la course, ce que nous arrivons à faire avec bonheur.

Une véritable dinguerie : Les bagarres, les chutes, le sable qui vole, la fatigue qui au fil des tours se voit sur les visages et les attitudes des pilotes, et le public qui encourage ceux qui tombent ou hurle après les commissaires de courses quand ils ne sont pas suffisamment attentifs aux aléas de la course. Les différences de niveaux entre pros et amateurs sont clairement perceptibles, les uns volent sur les bosses quand les autres rament grave… ça fume, ça hurle, ça cale, ça kick, ça souffre… Quelle course de fous !!

Nous décidons d’aller nous mettre au chaud pour le final et retournons à la Firme qui diffuse l’évènement sur des télés. Et c’est le britannique Todd KELLETT qui à 26 ans et au bout de trois heures remporte pour la seconde fois l’épreuve reine après avoir pris rapidement la tête de la course.

Todd KELLETT après sa victoire. En arrière-plan et à droite, Daniel FASQUELLE, Maire du Touquet.



Todd KELLETT (Yamaha) devance de 1 minute 32 le Belge Cyril GENOT (Honda), comme l'an dernier, et le Néerlandais Lars Van BERKEL (Honda). Le premier français, Maxime SOT est 6ème.


Diaporama à suivre :



ça bouchonne là haut...


Et voilà, c’est fini, et nous repartons vers Berck sans trop de difficultés.

En conclusion, nous avons vécu un superbe weekend entre amis du Club, rythmé par les courses. Quel évènement, quelle ambiance, quelle organisation ! Que de ferveur, de rires confirmant que les gens du nord sont vraiment sympas. Evidemment des centaines, voire des milliers de motards présents comme seul le monde de la moto sait les rassembler !

Un grand bonheur d’y être allé !!

Merci aux copains Sylvain - Thierry - Lolo - Pascal pour leur bonne humeur, c’était bien cool !

 

Et pour terminer ce compte-rendu :


Le briefing Pilote :


Résumé de la journée du dimanche en vidéo


93 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page